La digital detox porte-t-elle ses fruits ?

1

Certains considèrent la digital detox comme un simple attrape-touristes. D’autres pensent que ce n’est pas la vraie solution au problème qui résulte de l’utilisation intensive des outils de communication numérique au travail. Mais est-elle efficace ? Selon une étude d’Adobe, la majorité des cadres qui l’ont pratiquée se seraient sentis mieux.

Récemment, Adobe a publié les résultats d’une étude durant laquelle l’entreprise a interrogé 1 600 cadres localisés en Europe et aux Etats-Unis.

Et selon les résultats de ces sondages, les cadres estiment en moyenne passer 5,4 heures par jour à consulter leurs e-mails. Pour les Français, c’est même 5,6 heures par jour.

loading...

Mais face à cette situation d’hyper connectivité, peu de gens pratiquent la digital detox, qui consiste à oublier les outils numériques durant une période donnée, ou du moins à en réduire l’utilisation.

En effet, parmi les cadres français interrogés par Adobe, seulement 28 % ont déclaré qu’ils se sont imposés une digital detox afin de « réduire le temps passé à vérifier leurs e-mails ».

Pourtant, il semblerait que pour la majorité de ceux qui se sont accordé cette pause, celle-ci a porté ses fruits. 61% se seraient sentis « mieux » et 28 % se seraient même sentis « libérés ». De plus, contrairement à la croyance populaire, se déconnecter de sa boite de réception n’est pas une source d’angoisse si importante puisque toujours selon Adobe, seulement 9% de ceux qui se sont imposés une digital detox se sont sentis angoissés.

Sinon, cette étude révèle aussi que plus de la majorité (74 %) des cadres en France regardent leurs e-mails professionnels en dehors des heures de travail (mais ça, vous le saviez déjà).

Commentaires

commentaires