La précrastination, cette envie de tout faire tout de suite

0

Vous savez probablement très bien ce qu’est la procrastination, cette tendance à remettre au lendemain ce que l’on peut faire de suite, mais connaissez-vous son contraire, la précrastination ?

On dit souvent qu’il ne faut pas remettre au lendemain ce que l’on peut faire aujourd’hui, mais cela risque de nous pousser à faire l’inverse c’est-à-dire de vouloir tout faire de suite. Cela s’appelle la précrastination et bien que cette tendance semble être idéale, vouloir tout faire tout de suite ne nous rend pas forcement plus efficace ou productif, bien au contraire.

Qu’est-ce que la précrastination ?

Le terme précrastination est un néologisme qui a été proposé par l’équipe de Cory Potts, un chercheur en psychologie à l’université de Pennsylvanie aux États-Unis. Il a proposé ce terme lors d’un étude qu’il a dirigé sur ce sujet et qu’il a publié dans la revue Psychological Science.
La précrastination est donc le contraire de la procrastination, cette manie de tout vouloir remettre au lendemain. Précrastiner désigne donc le fait de ne pas vouloir attendre pour ainsi effectuer une tâche le plus tôt possible. L’étude dirigée par Cory Potts démontre donc que « La plupart d’entre nous sommes tous stressés par les choses que nous avons à faire – nous remplissons des To-do lists que nous enregistrons dans nos smartphones et dans notre tête. Nos conclusions montrent que le désir de soulager le stress que constitue la présence de cette information dans notre mémoire, peut nous conduire à nous surmener. » Pour vouloir se débarrasser rapidement des tâches qu’ils doivent réaliser et ainsi avoir le sentiment qu’ils ont accomplis leur mission, les précrastinateurs essaient de tout faire tout de suite au risque que le résultat final ne soit pas celui escompté.

loading...

Précrastiner, est-ce vraiment la solution ?

Précrastiner nous pousse à effectuer des gestes inefficaces et inutiles comme vouloir porter, en une seule fois, tous les sacs de courses du coffre de la voiture à la maison au risque de se blesser ou de tout faire tomber. De plus, l’étude menée sur le sujet montre que les précrastinateurs peuvent eux aussi procrastiner puisqu’ils s’épuisent par des efforts inutiles. Ils ralentissent donc souvent leur rythme sans s’en rendre compte car ils ont le sentiment d’avoir accompli quelque chose et de l’avoir rayé de leur liste.
Selon les scientifiques américains, la seule solution pour trouver le bon équilibre entre procrastination et précrastination est de fractionner les tâches de travail qui nous paraissent être les plus difficiles à réaliser afin de nous donner plus envie de nous y mettre.

Commentaires

commentaires