Passer 1 nuit blanche est aussi néfaste que de manger gras pendant 6 mois

0

Si vous avez l’habitude de sortir jusqu’au lever du soleil, les résultats de l’étude que nous allons vous dévoiler risquent de vous passer l’envie de sortir jusqu’à pas d’heure !

Passer une nuit blanche aurait les mêmes effets néfastes que de manger gras pendant 6 mois, c’est du moins ce que révèle une étude américaine. Alors, si vous êtes un véritable oiseau de nuit, lisez attentivement les résultats de cette étude qui pourraient vous inciter à respecter un peu plus votre sommeil.

Un bon sommeil permet de maintenir son taux de sucres dans le sang

L’étude menée par des chercheurs du Sinai Medical Center de Los Angeles a étudié dans les moindres détails la sensibilité à l’insuline d’un groupe de 8 chiens mâles. Pour la première partie du test, la tolérance à l’insuline des chiens a été testée après qu’ils aient passé une bonne nuit de sommeil, puis après une nuit blanche. Pour la deuxième partie du test, les chiens ont été soumis à un régime gras pendant 6 mois et de nouveau leur tolérance à l’insuline a été testée. Les résultats sont sans appel : « une nuit de mauvais sommeil réduit la sensibilité à l’insuline de la même manière qu’un régime riche en graisses« .

loading...

Comme l’expliquent les chercheurs : « Le manque de sommeil à lui seul était associé à une baisse de 33 % de sensibilité à l’insuline (…). Un régime gras pendant 6 mois a réduit la sensibilité à l’insuline de 21 %, qui n’a pas ensuite été davantage réduite par une nouvelle nuit blanche« .

Les nuits blanches augmentent le risque d’obésité et de diabète ?

Comme le montre cette étude, le manque de sommeil entraîne une baisse de la sensibilité à l’insuline ce qui pousse le corps à en produire davantage, ce qui peut donc avoir pour conséquence l’apparition du diabète de type 2. De plus, lorsque l’on manque de sommeil, on a tendance à manger de plus grandes quantités durant la journée ce qui peut aussi expliquer l’apparition de l’obésité.

Cette étude permet donc de démontrer que pour maintenir son taux de sucres dans le sang et pour réduire les risques liés au diabète ou à l’obésité, il est important de bien dormir. Finies donc les soirées interminables qui ne vous laissaient que très peu, voire même pas du tout de sommeil, le samedi soir vous serez désormais au lit à 21H !

Commentaires

commentaires