6 astuces pour demander une augmentation

0

Demander une augmentation n’est pas chose aisée, vous vous posez sûrement des tas de questions : quel montant dois-je demander ? Quels arguments dois-je avancer ? A qui dois-je m’adresser ? etc. Pour vous aider à y voir plus clair, voici 6 astuces pour demander une augmentation.

Choisissez le bon moment

Choisir le bon moment est une étape essentielle, si vous pensez qu’attendre l’entretien annuel d’évaluation est une bonne idée, il se pourrait que vous vous trompiez. Comme l’explique Marie-Pierre Fleury, fondatrice d’id-carrières et DRH de GEOLID, l’entretien annuel n’est pas forcement le bon moment « car il s’agit normalement d’un temps d’échange, de bilan et de projection pour apprécier l’activité du salarié et préparer les objectifs à venir ». Préférez formuler votre demande d’augmentation après la réalisation d’un projet ou après avoir obtenu de bons résultats.

Choisissez le bon interlocuteur

Vous devez bien sûr demander cette augmentation à votre responsable hiérarchique opérationnel. Cependant, « si cela fait longtemps que vous n’êtes pas entendu, vous pouvez alors passer à votre N+2, ou bien encore à la Direction RH qui détient une vision globale de l’entreprise, des métiers, des performances, des rémunérations et peut évaluer – donc appuyer éventuellement- si la demande de la personne est ou non légitime », explique Marie-Pierre Fleury.

Soyez au courant de la politique de rémunération de votre entreprise

Avant de formuler une demande d’augmentation, vous devez vous assurer que celle-ci est pertinente. Pour cela vous devez connaître la politique de rémunération de votre entreprise afin de savoir précisément ce qu’elle récompense, il peut s’agir de votre performance, de votre engagement, de vos compétences, etc. Vous devez également savoir si elle suit « les grilles de rémunération des conventions collectives, si les rémunérations comportent une part variable, si des primes exceptionnelles sont attribuées et quel levier l’entreprise mobilise habituellement? », explique Marie-Pierre Fleury.

Présentez un compte rendu de vos réalisations

Avant votre entretien avec votre supérieur, vous devez bien préparer vos arguments. Il est fort probable que celui-ci connaisse déjà vos résultats et vos qualités, préférez donc parler de vos réalisations. Expliquez-lui ce que vous avez réalisé récemment pour l’entreprise, mettez l’accent sur les choses concrètes que vous avez faites.

Parlez de vous sans vous comparer aux autres

S’il y a bien une chose qu’il ne faut pas faire lors d’une demande d’augmentation, c’est de se comparer aux autres en affirmant que vous ferez bien mieux que telle ou telle personne. « basez-vous sur votre propre poste, vos réalisations, vos résultats, vos aptitudes et qualités personnelles mis en perspective des activités et enjeux de l’entreprise, mais ne le faîtes jamais au détriment des autres, en disant par exemple qu’à poste égal, vous exécutez mieux votre travail que votre voisin », prévient Marie-Pierre Fleury.

Pensez à un plan B

Avant de vous lancer dans votre demande, pensez à un plan B au cas où celle-ci soit rejetée. Vous pouvez par exemple négocier une nouvelle rémunération variable ou bien une prime.

Demander une augmentation effraie toujours un peu, mais si vous êtes bien préparé, que vous avancez les bons arguments, il n’y a pas de raison que celle-ci vous soit refusée !

Leave A Reply