« 80% des tâches que nous accomplissons aujourd’hui n’existeront plus demain » 

1

Le 2 juin dernier, HR Square organisait à Bruxelles une conférence en présence du professeur Lisbeth Claus. Pendant cette session passionnante, les dernières tendances du secteur des Ressources Humaines ont été passées en revue et les qualités nécessaires pour travailler dans les ressources humaines actuellement ont été présentées. Voici ce qu’il fallait retenir en 5 points.

1. Un travail qui évolue

Liesbeth Claus a mené une étude sociologique sur les évolutions du travail, notamment dans les ressources humaines. Elle affirme que 80% des taches que nous devons accomplir aujourd’hui n’existeront plus demain. La nature du travail change. Et c’est vrai, devons-nous toujours archiver du papier, faire des back-ups sur CD-Rom ou envoyer des fax comme nous le faisions encore il y a quelques années ?

2. Le Big Data au service des RH

Exploiter le terrain du Big Data en ressources humaines, c’est pouvoir prédire encore mieux que Facebook quelle est la prochaine action qu’un utilisateur va accomplir. Par exemple,  saviez-vous que quelqu’un qui forward ses emails professionnels vers son adresse privée ou qui met à jour son profil LinkedIn a plus de chance de quitter l’entreprise dans les 6 mois ?
Récolter des données permet aux RH de les analyser mais attention aux limites de la vie privée ! Les représentants du personnel seront souvent vigilants au respect de celle-ci.

2015-06-03 08_54_38-PowerPoint Slide Show - [Presentation1.pptx]

3. Recruter grâce à des apps

Auparavant, les RH pouvaient perdre beaucoup de temps dans le processus de recrutement à comparer des CV, contacter les candidats potentiels, assurer le suivi, etc. Aujourd’hui, des outils permettent d’effectuer une première sélection pour faciliter. C’est notamment ce que permet l’outil Zidcard qui vous était présenté il y a quelques temps sur Presse Citron. Les réseaux sociaux sont également un formidable moyen pour recruter plus facilement des collaborateurs.

4. L’ubéristation du travail

Les formes de travail et l’économie changent, à la manière du modèle « sur demande » incarné par Uber. Le challenge consiste à réduire le fossé entre les talents disponibles et la demande. Cela vaut pour la question du recrutement mais aussi pour l’attribution des tâches au sein des entreprises. Lisbeth Denis explique que les deux premières années sont celles où le collaborateur est le plus productif. Ensuite, il faut réinventer le travail et imaginer une autre EVP (Employee Value Proposition).
Une des pistes de solution est de proposer comme chez Google un modèle « OKRs », comprenez « Objective and key results » : tous les mois, les collaborateurs font le point sur les objectifs qu’ils ont et qui sont un compromis entre leurs aspirations et les besoins de l’entreprise. Le système est transparent et tout le monde peut voir à n’importe quel moment dans l’application les informations sur le reste de l’équipe. Il est également possible de passer un certain pourcentage de son temps sur des projets privés mais pas plus de 20% et jamais plus d’un mois… ou alors il faut trouver une équipe et lancer le projet de manière structurée car cela peut profiter à l’organisation. Une approche tout à fait différente que celle que nous connaissons !

5. Se former autrement

Lisbeth Claus explique que si on a du répéter trois fois quelque chose, alors mieux vaut en faire une petite vidéo pour documenter le problème rencontré et la solution proposée. Les vidéos sont une formidable source d’apprentissage et à ce sujet il n’est pas toujours nécessaire de s’inscrire à d’interminables journées de formation… il y a déjà tant de choses disponibles facilement sur YouTube ! C’est la cas par exemple si vous souhaitez apprendre à vous servir d’un logiciel que vous ne maîtrisez pas bien.

Les technologies et ces nouvelles approches font rêver mais une question pourrait néanmoins de poser comme le souligne Lisbeth Claus : où est passé le H de RH ? Plus que jamais, il sera important pour limiter ce risque que les employés des ressourcent humaines renforcent les compétences clé telles que la créativité, les qualités interpersonnelles ou encore la bonne compréhension et alignement avec la stratégie. Ainsi, le directeur des ressources humaines pourra devenir le directeur des richesses humaines !

Un commentaire

  1. Pingback: "80% des tâches que nous accomplisso...

Leave A Reply