Comment donner envie à vos employés de travailler avec enthousiasme ?

0

Et si pour motiver ses troupes il suffisait de formuler les objectifs différemment ? Ou dit autrement, si le manager au lieu de se plaindre, essayait de se changer lui, avant de changer son équipe ?

Comme le notent très bien Kelly Decker and Ben Decker dans un article paru dans Harvard Business Review, le problème est souvent dans la formulation des demandes. « Tu n’as qu’à remplir ce tableau excel » ou bien « Peux-tu s’il te plaît publier le PV sur notre drive partagé ? »… Et après, on s’étonne que son équipe n’est pas motivée et enthousiaste. Quelle est l’autonomie laissée au collaborateur ? Quelle est sa marge de manœuvre ? Comment se connecte-t-on émotionnellement à lui ? Où est passé le « management by output«  dont on vante pourtant souvent les mérites dans les formations destinées aux managers ?

Et si on essayait de voir les choses autrement ?

 

2015-05-20 16_07_46-PowerPoint Slide Show - [Presentation1]

Source : HBR

Au lieu de diriger la plupart du temps, essayons d’inspirer aussi nos équipes ! Un bon management, c’est un bon mix entre divertir, inspirer, informer et diriger.

Mais quand utiliser tel ou tel type de communication ? Kelly Decker and Ben Decker donnent quelques bonnes pratiques.

– On utilisera le mode « informer » quand il s’agit par exemple de demander à un collaborateur de réviser une procédure car la loi à changé. On lui demande simplement d’effectuer l’action demandée.

– On utilisera le mode « divertir » si un collaborateur ne se sent pas au top de sa forme et qu’il y a lieu d’établir une connexion émotionnelle avec lui, par exemple en lui racontant la première fois où l’on a dû faire une tâche et où l’on était très nerveux.

– On utilisera le mode « diriger » dans le cas où il y a une urgence et qu’il faut être rapide et précis. Par exemple, en cas d’alarme incendie, on ne va pas s’amuser à essayer d’inspirer ses collaborateurs, on leur dira de fermer les fenêtre et de quitter leur bureau.

– On utilisera enfin le mode « inspirer » pour motiver quelqu’un et faire en sorte qu’il donne le meilleur de lui-même. On lui parlera de son futur et on utilisera si besoin des analogies.

En résumé, diriger de manière basique ses collaborateurs, c’est les infantiliser. Mieux vaut essayer de leur montrer qu’ils peuvent évoluer, mettre en avant leurs points forts et expliquer sur quels points ils doivent encore travailler pour atteindre leurs propres objectifs ainsi que ceux fixés par l’organisation. Jouer au petit chef ne fonctionne pas et on n’y gagne jamais sur le long terme ! Donnons à nos équipes de la liberté et responsabilisons-les. Souvenez-vous de l’équation de Laurence VanhéeFreedom + Responsibility = Happiness + Performance !

Leave A Reply