[Infographie] Comment se protéger du burn out ?

5

Il y a quelques jours, j’ai assisté à une conférence du Professeur Patrick Mester organisée par les Mutualités Libres et M-team. Le Professeur Mesters est psychiatre et il a fondé le burn out institute ainsi qu’un réseau pour prendre en charge les pathologies liées au stress au travail.

Cet événement a été l’occasion de dédiaboliser un sujet qui est parfois tabou dans les entreprises. Oser parler du burn out, c’est déjà résoudre la moitié du problème. L’entreprise peut alors mieux identifier les collaborateurs qui risquent de souffrir de ce symptôme pour les guider et les aider au mieux. La peur du burn out vient du fait que l’on ignore ce que c’est ; aborder le sujet c’est dès lors casser le tabou et commencer la prévention.

Parler du burn out ne provoque pas d’épidémie.

Pour réussir un burn out « il faut du courage » explique le Professeur Mesters. Ce sont souvent des gens qui déplacent des montagnes et un jour se prennent le mur dans la figure. Il faut aussi de l’humilité : accepter que seul on n’y arrive plus et que l’on n’est plus aussi performant qu’avant est difficile. Il faut aussi de la bienveillance et on n’apprend pas à l’école à être gentil avec soi-même.

burnoutFR2506

Quels sont les éléments à prendre en compte pour prévenir le burn out ?

Il faut être vigilant concernant les aspects suivants :
La charge de travail : quand l’investissement est plus lourd que la reconnaissance, il y a danger.
Des rôles et des fonctions précis : quelqu’un qui fait tout en même temps risque de s’épuiser.
La planification : il faut faire en sorte que les employés n’aient pas à travailler tout le week-end car leur chef les a prévenus au soir qu’il y avait une note à préparer pour le conseil d’administration de lundi matin (note qui si ça se trouve ne sera même pas présentée, faute de temps).
Contrôle sur les délais : les deadlines doivent être réalistes et les différents membres de l’équipe doivent pouvoir les décider ensemble sans les subir si le timing est irréaliste
Reconnaissance : dire merci est un élément essentiel !
Solidarité et équité : dans une équipe chacun doit pouvoir être logé à la même enseigne et en cas de problème, il est important de pouvoir compter les uns sur les autres.
Visions, valeurs, sens, mission : les collègues doivent savoir pourquoi ils font leur travail afin de donner du sens à leurs actions.
Accès à l’information : la rétention d’information peut être dangereuse !
Equilibre vie privé et vie professionnelle : une bonne balance permet de se ressourcer et de trouver l’énergie nécessaire pour faire correctement son travail

En terme de prévention, bouger, avoir une bonne alimentation, avoir un hobby, voir sa famille et ses amis et avoir une vie spirituelle sont également des éléments très positifs. Et quand le système se dérègle, un médecin, un psychologue ou un coach seront des ressources utiles.

Pour plus d’informations : http://www.burnout-institute.org/